Sur quels critères choisir son contrat d'assurance vie ?

Si l'assurance vie est le placement préféré des français, choisir son contrat n'est pas une mince affaire. Les compagnies d'assurances sont nombreuses sur le marché et il peut vite devenir compliqué de trouver le produit d'assurance vie répondant à nos attentes. Quels sont donc les éléments sur lesquels s'appuyer pour faire le bon choix ? Comment s'assurer de choisir le contrat d'assurance vie adapté à ses besoins et sa situation ? Sicavonline vous aide à y voir plus clair.

Ses objectifs de placement

L'assurance vie est un placement à long terme, souscrit le plus souvent pour les motifs suivants :

  • Soutenir financièrement ses enfants et petits-enfants : une assurance vie peut aider à financer leurs études supérieures, leur permis de conduire, ou participer au loyer d'un logement qui serait éloigné du domicile familial.
  • Préparer un projet immobilier : le capital d'une assurance vie peut constituer un apport de personnel et donc soutenir une demande de crédit immobilier auprès d'une banque.
  • Bénéficier d'une épargne disponible : les fonds placés sur une assurance vie peuvent être utilisés en cas de coup dur et servirent en cas de licenciement ou achat de véhicule urgent.
  • Préparer sa retraite : un placement en assurance vie peut aider à avoir un niveau de vie plus confortable une fois retraité, tout en offrant plus de souplesse au souscripteur qu'un Plan d'épargne retraite (PER).

 

Vos objectifs de placement participent à déterminer le contrat d'assurance vie adapté à vos besoins. En fonction de ces objectifs, vous serez amené à choisir une allocation d'actifs appropriée.

Bon à savoir : Vous pouvez répartir votre épargne sur plusieurs contrats d'assurance vie.

Ce choix stratégique peut vous permettre de dédier un contrat d'assurance vie à un projet précis. Souscrire plusieurs contrats d'assurance vie peuvent vous permettre de choisir des modes de gestion différents, d'avantager des bénéficiaires différents en cas de décès, de répartir les risques ou encore de diversifier vos supports d'investissement et donc d'optimiser vos gains potentiels.

Découvrir notre offre Contacter un expert

Son profil épargnant/investisseur

Pour choisir son contrat d'assurance vie, il est notamment nécessaire de définir son profil épargnant en fonction de sa situation personnelle. En quoi est-ce important ? Tout simplement parce que les choix en matière de supports d'investissement et de prises de risques ne seront pas les mêmes. C'est au conseiller que revient la responsabilité de définir le profil de risque de l'investisseur, selon sa situation personnelle. En effet, il ne suffit pas d'aimer le risque pour se voir attribuer un profil offensif. Le conseiller sera même de choisir un profil de risque pour l'investisseur en fonction de son objectif et de sa durée.

Nous distinguons généralement quatre profils épargnants, également appelés "profils investisseurs" ou "profils risqués de l'assuré".

  • Le profil sécuritaire : ce profil qui a une réelle aversion au risque se dirigera vers un fonds entièrement sécurisé, c'est-à-dire vers un investissement 100 % en fonds euros.

  • Le profil prudent : ce profil qui est en quête de sécurité acceptera une faible part de perte en capital (par exemple 80 % de fonds en euros et 20 % en obligations, actions, immobilier).

  • Le profil équilibré : ce profil cherchera le juste milieu entre performance et risque (par exemple 50 % fonds euros, obligations, immobilier et 50 % actions, trackers).

  • Le profil offensif : ce profil s'intéresse avant tout à la rentabilité et sera prêt à accepter en contrepartie un risque de perte de capital important (exemple 20 % obligations, immobilier et 80 % actions, trackers).

En vous interrogeant notamment sur votre degré d'appétence au risque, vous saurez plus facilement si vous devez vous tourner vers tel ou tel support d'investissement. Selon votre profil d'investisseur, votre allocation d'actifs sera différente.

Avant de sélectionner un support, il est important de considérer votre appétence au risque, votre situation familiale et patrimoniale ainsi que la durée de votre investissement. La lecture du DICI, ou document d'informations clé pour l'investisseur, peut vous éclairer notamment sur les objectifs et la politique d'investissement, le profil de risque et de rendement, les frais et les performances passées, qui ne préjugent pas des performances futures. Prenez le temps de le lire attentivement avant d'investir dans un support.

Le type de contrat

Avant de choisir votre contrat d'assurance vie, vous devez en étudier les principales caractéristiques et vous intéresser à deux éléments importants : le choix entre un contrat monosupport et multisupport, et le choix entre un contrat collectif ou individuel.

Assurance vie monosupport ou multisupport

L'assurance vie permet d'investir sur différents supports d'épargne. En assurance vie, on distingue le plus souvent les contrats d'assurance vie monosupports et les contrats d'assurance dits multisupports qui mélangent des unités de compte et un fonds euros. A noter que c'est avant tout la répartition du capital sur un ou plusieurs supports qui distinguent ces deux types de contrat.

  • Les contrats monosupports (sur un fonds en euros par exemple) impliquent le versement de toute votre épargne sur un seul support. S'ils présentent peu de risque de perte en capital lorsqu'ils sont investis sur un fonds en euros, leur rendement s'en veut moins intéressant. Ces contrats tendent aujourd'hui à disparaître au profit des contrats multisupports, qui se veulent plus attirants pour les épargnants.

  • Les contrats multisupports permettent d'espérer un rendement supérieur, en contrepartie d'une prise de risque plus importante. Ces contrats permettent d'investir en obligations, en actions, en immobilier ou encore en trackers, sans pour autant devoir multiplier les contrats d'épargne.

Les assureurs ne commercialisent plus à ce jour des contrats dits mono-supports en euros, mais uniquement des contrats multisupports comportant un fonds en euros et des unités de compte.

Concernant les unités de compte, l'assureur ne s'engage que sur le nombre d'unités de compte, et non sur leur valeur, qui peut fluctuer à la hausse ou à la baisse en fonction de l'évolution des marchés financiers. Le souscripteur/adhérent supporte seul le risque de perte en capital.

Contrat collectif ou individuel ?

Lors de la souscription d'un contrat d'assurance vie, il est important de veiller à la forme du contrat.

Il existe sur le marché deux types de contrats : le contrat dit individuel et le contrat dit collectif.

  • Un contrat d'assurance vie individuelle  est conclu directement entre le souscripteur et l'assureur. En optant pour ce format de contrat, le souscripteur profite de certains avantages, comme le fait que les termes et les conditions du contrat ne peuvent être modifiés sans son accord.

  • Un contrat d'assurance vie collective  est conclu entre le souscripteur et un distributeur. Les conditions sont alors négociées directement entre l'assureur et le distributeur. En cas de modification sur le contrat, le souscripteur doit en être informé dans un délai de 3 mois avant leur mise en vigueur.

Découvrir l'assurance vie KOMPOZ

Un contrat collectif d’assurance vie parmi les moins chers du marché.

0% frais d'entrée et sur versement

100 € investissement minimum si mise en place de versements programmés

A partir de 0,45% de frais de gestion annuels en Gestion Libre si mise en place de versements programmés

VOIR L'OFFRE KOMPOZ

Les modes de gestion disponibles

En assurance vie, le souscripteur du contrat peut choisir entre différents modes de gestion. Il s'agit pour lui de déterminer le commentaire et par qui le capital placé sur son contrat d'assurance vie sera arbitré. Nous distinguons trois principaux modes de gestion : la gestion libre, la gestion déléguée et la gestion déléguée avec sécurisation.

  • La gestion libre : ce mode de gestion permet d'épargnant de choisir en toute autonomie, les investissements qu'il souhaite réaliser et de procéder seul à l'arbitrage de son contrat. Il s'adresse aux investisseurs avertis ayant une bonne maîtrise des marchés financiers, et manifeste un intérêt pour la gestion de leur contrat.

  • La gestion pilotée ou déléguée : ce mode de gestion consiste à confier au gestionnaire du contrat la répartition des primes versées sur les différents supports d'investissement ainsi que les arbitrages éventuels. Il faut que les investisseurs aient préalablement déterminé leur appétence au risque et leur profil épargnant.

  • La gestion pilotée ou déléguée avec sécurisation : ce mode de gestion reprend le fonctionnement de la gestion déléguée simple tout en sécurisant le capital placé sur un contrat d'assurance vie. Plus l'horizon de placement défini en amont avec l'assureur approchera, plus l'épargne sera investie sur le fonds euros afin de limiter les risques de perte.

Nous vous préférons à consulter notre article dédié au fonctionnement de l'assurance vie pour plus de précisions.

La durée de son contrat

L'assurance vie garantit le versement d'une rente ou d'un capital au souscripteur (ou aux bénéficiaires désignés) en cas de décès. C'est un placement à long terme. Avant de choisir votre contrat d'assurance vie, vous devez donc vous interroger sur la durée de l'engagement que vous êtes prêt à prendre : quelques années, quelques dizaines d'années, jusqu'à votre passage à la retraite ?

En assurance vie, la durée d'un contrat est étroitement liée aux objectifs de placement d'un souscripteur. Il n'existe pas de durée légale imposée, qu'elle soit minimale ou maximale pour un contrat. Si l'assurance vie est souvent perçue comme une solution permettant de bénéficier d'un avantage fiscal, elle n'en reste pas moins un investissement à moyen ou long terme. L'idée que l'assurance vie soit plus intéressante après une durée de 8 ans est vraie : la fiscalité devient plus avantageuse passé ce délai.

Les contrats d'assurance vie sont des produits de longue durée qui doivent être souscrits en tenant compte de votre situation personnelle, des objectifs poursuivis et de la durée de détention conservée.

Les conditions de versement des primes

Lorsque vous souscrivez un contrat d'assurance vie, vous devez payer des cotisations (ou primes).

Il est question de trois types de nombres premiers :

  • les primes périodiques fixes : vous devez verser un versement d'un montant défini au préalable à une périodicité également dans votre contrat. Il est possible de moduler le montant de vos versements périodiques à la hausse comme à la baisse suite à un changement de situation.

  • les primes à versements libres : vous alimentez votre contrat en fonction de vos capacités d'épargne, à noter qu'un montant minimum de primes à verser peut être mentionné dans vos contrats. Il s'agit du mode de versement à privilégier si vous éventuellement éventuellement profiter de votre contrat d'assurance vie sans trop de contraintes.

  • la prime unique : vous effectuez un seul versement lors de la souscription du contrat. Ce type de contrat peut être intéressant à condition d'avoir un capital conséquent, dès la souscription.

Chaque type de prime présente des avantages comme des inconvénients qu'il convient d'étudier avant de choisir son contrat d'assurance vie.

Les frais de gestion, d'entrée et d'arbitrage

Les frais prélevés sur un contrat d'assurance vie sont nombreux. Ils servent à rémunérer l'assureur ainsi que le distributeur du contrat. Il est important de s'intéresser aux frais afférents à un contrat d'assurance vie car l'épargnant peut voir le rendement de son assurance vie plus ou moins impacté.

Alors, de quoi frais est-il question en assurance vie exactement ?

  • Les frais d'entrée : il s'agit des frais facturés sur le premier apport, lors de la souscription d'un nouveau contrat.

  • Les frais sur versement : il s'agit de frais facturés ponctuellement, à chaque versement et non chaque année. Ces frais ne peuvent dépasser 5 %.

  • Les frais de gestion du contrat : il s'agit de frais prélevés chaque année et qui peuvent varier en fonction des supports d'épargne utilisés.

  • Les frais d'arbitrage : il s'agit de frais prélevés sur les contrats multisupports lorsque le souscripteur transfère une somme d'un type de support à un autre.

  • Les frais propres aux unités de compte.

Depuis la loi Pacte de mai 2019, la réglementation en matière de communication des frais de l'assurance vie est renforcée.

Le type de structure proposant le contrat

Banque, courtisan, assureur : vers qui se tourner ?

Pour souscrire un contrat d'assurance vie , vous pouvez :

  • faire appel à un courtisan en assurance (notamment afin qu'il vous aide à choisir le meilleur contrat) ;

  • vous dirigez vers une agence physique spécialisée en placements ou vers une agence d'assurance ;

  • comparer les offres des différentes compagnies d'assurances sur Internet, et souscrire en ligne.

Une assurance vie en ligne ou non ?

Vous avez aujourd'hui la possibilité de souscrire une assurance vie en ligne, ou de manière classique (hors ligne). Opter pour une assurance vie en ligne présente des avantages que n'offre pas toujours une souscription dans un circuit traditionnel. L'un des principaux atouts de l'assurance vie en ligne est son coût. Elle permet en général de profiter des frais les moins importants en raison de la gestion dématérialisée. Que vous souhaitiez souscrire une assurance vie en ligne ou non, il est vivement conseillé de comparer les différentes offres du marché, en utilisant par exemple un comparateur d'assurance vie ou en consultant des comparatifs de contrats d'assurance vie.

Comparez nos assurances vie

Avec Sicavonline, faites fructifier votre épargne, préparez votre retraite ou encore organisez votre transmission en investissant sur des supports diversifiés.

COMPAREZ LES OFFRES

La qualité de votre interlocuteur

Si les premiers contacts avec votre conseiller sont révélateurs, la qualité d'un interlocuteur s'apprécie souvent au fil du temps. Avant de vous engager dans la signature d'un contrat d'assurance vie, il est important de vous assurer de la disponibilité de votre assureur ou courtisan mais également de son soutien. Il peut être intéressant d'interroger le conseiller sur la fréquence d'envoi des relevés de compte ou encore les délais de versement et de retrait de capital.

Réfléchir aux différents événements pouvant survenir au cours de votre vie peut également vous aider à faire votre choix. En tant qu'assuré, vous serez par exemple amené au cours de votre contrat à modifier la clause bénéficiaire (en raison d'une naissance ou d'un décès) et il sera pertinent de savoir en amont quelle sera l'aide apportée par le conseiller pour ces démarches.

Questions courantes sur le choix d'une assurance vie

L'assurance vie est comme vous l'aurez compris, un produit d'épargne intéressant mais qui n'est pas simple et qui peut être difficile à comprendre. Le choix d'un contrat suscite néanmoins de nombreuses interrogations auxquelles nous allons tenter de répondre.

Sur quels critères effectuer une sélection et un comparatif des contrats d'assurance vie ?

Un contrat d'assurance vie est hautement personnalisable. Il est ainsi important de comparer ce qui est comparable lorsqu'il est question de choisir son contrat d'assurance vie. Plusieurs critères de sélection et de comparaison doivent attirer votre attention :

  • Le type de contrat (mono support vs multisupport ; individuel vs collectif) ;

  • La nature des supports d'investissement (fonds en euros vs unités de compte) ;

  • Les différents frais liés au contrat ;

  • Les modes de gestion (libre, pilotée ou déléguée, avec ou sans sécurisation) ;

  • Les objectifs de placement (et l'allocation d'actifs) ;

  • Les conditions de versement des primes ;

  • La durée du contrat ;

  • Les profils épargnants (sécuritaire, prudent, offensif, épargnant) ;

  • La disponibilité et fréquence des rdv avec le conseiller financier ;

  • Le type de structure proposant le contrat (compagnie d'assurance, courtisan) ;

Souscrire une assurance vie : est-ce une bonne idée ?

L'assurance vie est une belle option si vous souhaitez faire fructifier votre capital et comme de nombreux français, vous avez certainement intérêt à vous y intéresser si vous avez de l'épargne qui dort sur votre compte courant. Néanmoins, l'assurance vie est un produit complexe et il ne s'agit pas de la seule option si vous cherchez à investir. Renseignez-vous en profondeur afin de vous assurer de la cohérence de votre choix (en termes de contrat par exemple) avec votre situation personnelle, vos besoins réels et vos objectifs. Il existe d'autres solutions pour investir comme par exemple le PEA (plan d'épargne en actions), le PEL (plan d'épargne logement) ou encore le PER (plan d'épargne retraite).

Est-ce qu'une assurance vie rapporte toujours de l'argent ?

L'assurance vie est un produit d'épargne et il est ainsi logique que vous soyez à la recherche d'un profit. Tout comme lorsque vous placez votre capital sur votre PEL (Plan d'épargne logement) ou votre PER (Plan d'épargne retraite), vous souhaitez que votre capital se fructifie, et plus que si vos économies étaient placées sur un livret bancaire. Vous dites que l'assurance vie rapporte toujours de l'argent est faux. Les gains en assurance vie ne sont pas systématiques. Si vous n'êtes pas satisfait du rendement de votre assurance vie, vous pouvez peut-être réfléchir à un changement de répartition au sein de votre contrat. Discutez-en avec un professionnel de l'assurance vie pour être au mieux conseillé.  

Le contrat d'assurance vie est un placement à long terme. La durée d'un contrat d'assurance vie, le montant des primes choisis et les caractéristiques du contrat dépendent notamment de la situation patrimoniale du souscripteur, de sa situation personnelle, de ses besoins et objectifs, de son attitude vis-à-vis du risque et du régime fiscal en vigueur. Le régime fiscal auquel est susceptible d'évoluer ne doit pas constituer une condition essentielle et déterminante sans laquelle le contrat ne serait pas souscrit.

Une assurance vie sans risque de perte en capital, ça existe ?

Lorsque vous souscrivez un contrat d'assurance vie, votre capital est affecté soit à des fonds en euros soit à des supports en unités de compte (UC). Si vous recherchez votre placement sécurisé, il vous sera conseillé de vous tourner vers un support en fonds en euros, plus sécurisé. A contrario, si vous cherchez un rendement important, il vous sera conseillé d'investir dans des unités de compte, ce qui comporte un risque de perte en capital. Le capital placé dans les fonds en euros est garanti, ce qui n'est pas le cas du capital placé dans des supports en unités de compte. Pour limiter les risques de perte en capital, pensez à diversifier les supports au sein d'un même contrat. Comme le dit l'adage, en assurance vie, mieux vaut "Ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier".

Précision sur les unités de compte :

  • Le souhait d'un meilleur rendement s'accompagne d'une prise de risque, les supports en unités de compte présentent un risque de perte en capital. Les montants investis sur les supports en unités de compte ne sont pas garantis, ils sont sujets à des fluctuations à la hausse ou à la baisse dépendant en particulier de l'évolution des marchés financiers.

  • Il est rappelé que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Dans certains cas, l'assureur peut être dans l'impossibilité de procéder à l'investissement ou au désinvestissement de certaines unités de compte. Conformément à la réglementation, il peut donc être amené à suspendre ou empêcher temporairement certaines opérations sur le contrat.

Peut-on dire d'une assurance vie qu'elle est meilleure qu'une autre ?

Un contrat d'assurance vie est-il meilleur qu'un autre ? Tout dépend de ce que vous comparez ! L'assurance vie est un produit d'épargne intéressant, mais qui ne correspond pas aux attentes et aux besoins de chacun. Ainsi, un contrat d'assurance vie peut correspondre à votre voisin, mais ne pas répondre à vos exigences et situation personnelles. Comme expliqué précédemment, il y a un certain nombre d'éléments à étudier pour choisir le meilleur contrat d'assurance vie, c'est-à-dire celui qui sera en fonction de votre situation personnelle efficace. Alors, une assurance vie est-elle meilleure qu'une autre ? S'il est possible de dire que tel contrat est plus intéressant qu'un autre pour vous, oui. S'il s'agit de savoir si le contrat de votre voisin est meilleur que le vôtre, non. N'

---

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, vous pouvez également consulter nos articles dédiés à la définition de l'assurance vie et aux avantages de l'assurance vie .

Informations non contractuelles à caractère publicitaire, juillet 2022.
Les informations d'ordre juridique et réglementaire sont à jour au moment de la publication et sont susceptibles d'être modifiées

 

Nos derniers articles